Aller au contenu
Made In France

La tendance du made in France

Le Made in France à la cote  

De nos jours, de plus en plus de marques mettent en avant leur fabrication française en communiquant sur la façon dont leurs produits ont été fabriqués et conçu. En effet, le « Made in France », synonyme de qualité et de fiabilité, est une tendance qui séduit fortement les consommateurs. Ce label renforce la confiance qu’ils portent aux produits et à la marque Pour l’obtenir, les fabriquant doivent respecter certains critères : les caractéristiques essentielles du produit doivent provenir de France et 50% au moins du prix de revient unitaire doit être acquis en France.  

Les partisans de cette tendance estiment que c’est pour eux une manière de soutenir l’industrie française. Selon un sondage, ¾ des français sont prêts à payer plus cher pour acheter « Made In France ». Ce marché représente aujourd’hui plus de 40 000 emplois et génère un chiffre d’affaires de 7,2 milliards d’euros annuels. Il est présent dans tous les secteurs que ce soit celui de du textile et de l’habillement ou bien celui des jouets et de l’alimentaire. Aujourd’hui, 92% des français se préoccupent de l’origine de leurs aliments en recherchant avant tout des produits bios et locaux.  

Un atout concurrentiel 

Le marché du Made in France a longtemps été un véritable marché de niche commerciale puisque les entreprises françaises avaient l’habitude d’internationaliser leur production, moins coûteuse. Dorénavant plus accessible, le « Made In France » reste tout de même réservés qu’à une certaine catégorie de personnes. Par exemple, le prix d’un boxer de la marque Le Slip Français s’élève en moyenne à 40 euros. Ce genre de marque restent alors peu compétitives par rapport à d’autres marques comparables comme Dim. En 2018, le chiffre d’affaires du Slip Français s’élevait à environ 20 millions d’euros, tandis que celui de Dim était de 306 millions d’euros en 2017. Mais l’objectif de ces marques Made In France sont plutôt de faire rayonner la France et de s’exporter à l’international.  

Une volonté d’encourager la production nationale 

 L’industrie textile française représentait plus d’un tiers de la production nationale au XIXe siècle, les entreprises de textile n’ont cessé de fermer sous la pression de la concurrence mondiale. Néanmoins, depuis les années 2000, l’industrie textile retrouve une belle dynamique de croissance grâce à la mention label Made in France attire inévitablement les consommateurs. 
D’autant plus que la France est réputée pour son industrie textile de qualité et de luxe, notamment grâce à Paris, capitale de la mode. Les Français ne sont pas les seuls à voir dans les produits français un potentiel incroyable.

Notre tradition française de la mode et notre savoir-faire sont mondialement connus. Les entreprises françaises produisant du Made In France ont tout intérêt à exporter leur production dans les pays riches qui voient en ce label un gage de qualité et de tendance. 

La crise sanitaire actuelle, a permis de propulser encore plus le made in France en démontrant la non-dépendance de la France face aux sous-traitants étrangers principalement asiatiques.

Les premiers consommateurs de produits Français sont les seniors 

Les seniors sont les premiers acheteurs de produits Français, leur pouvoir d’achat est très élevé. Un produit Français coute en moyenne 4 fois plus chère à fabriquer d’un produit d’ailleurs.  Les Français prêts à payer 5% à 10% plus cher par exemple, les produits industriels tels que les vêtements, l’électroménager coûtent 20% plus chère en France.  

Le made in France n’a que des aspects positifs pour la France et les Français d’un point de vue économique et aussi en termes de qualité. Les consommateurs sont rassurés sur la provenance de produits at aussi sur le mode de fabrications. Il est très rassurant de savoir ce que nous consommons. 

Laure DU RANQUET

Laure DU RANQUET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *