Aller au contenu

Xbox vs Playstation : Deux visions stratégiques opposées 

Les origines de la PlayStation et de la Xbox remontent au début des années 1990. 

 

La PlayStation a été développée par Sony Computer Entertainment, qui était une division de Sony Corporation, et a été lancée pour la première fois en décembre 1994. La première PlayStation a été développée en tant que console sur CD-ROM et était à l’origine destinée à être un partenariat avec Nintendo. Cependant, le partenariat s’est effondré et Sony a décidé de sortir la console par ses propres moyens. La PlayStation originale a été un énorme succès, vendant plus de 102 millions d’unités dans le monde et faisant de Sony un acteur majeur de l’industrie du jeu vidéo. 

 

La Xbox de Microsoft a été lancée pour la première fois en novembre 2001 et était la première incursion de Microsoft sur le marché des consoles de jeux vidéo et elle a été développée en réponse au succès de Sony avec la PlayStation. La Xbox était une console puissante, dotée d’un processeur 733 MHz et de 64 Mo de RAM, soit plus du double de la PlayStation 2. La Xbox avait également un disque dur intégré, ce qui était une première pour les consoles. La Xbox d’origine n’a pas eu autant de succès que la PlayStation 2, mais elle a établi Microsoft en tant qu’acteur sur le marché des consoles et a ouvert la voie à la Xbox 360. 

 

Il convient de noter que les deux sociétés ont continué à publier des versions nouvelles et mises à jour de leurs consoles, avec PlayStation maintenant sur sa 5e génération et Xbox sur sa 3e génération. 

Le business plan des deux constructeurs

 

Encore aujourd’hui Xbox et la Playstation possèdent tous deux des consoles de jeux populaires, mais elles présentent certaines différences en termes de fonctionnalités et de capacités. 
 
Les consoles Xbox, telles que la Xbox Series X et la Xbox Series S, sont connues pour leur matériel puissant et leur prisent en charge des jeux haute-fidélité. Ils ont également une forte communauté de jeux en ligne via Xbox Live et proposent des jeux exclusifs tels que les franchises Halo et Forza. Les consoles Playstation, comme la PS5, ont tendance à avoir une plus grande sélection de jeux exclusifs, y compris des franchises populaires comme God of War et The Last of Us. Les deux consoles offrent des fonctionnalités similaires telles que la résolution 4K, les capacités de streaming et la prise en charge de la réalité virtuelle. En fin de compte, pour le consommateur, le choix entre les deux se porte souvent aux préférences personnelles et aux jeux exclusifs. 
 
Au niveau des services, là encore les deux géants du jeu vidéo proposent des formules d’abonnement qui diffèrent : 
 
Tout d’abord Xbox avec son “Xbox Game Pass” qui est un service d’abonnement proposé par Microsoft pour les joueurs Xbox et PC. Il est considéré comme étant le Netflix du jeu vidéo, car il donne accès à une bibliothèque de plus de 100 jeux, y compris des titres exclusifs, des franchises populaires et des jeux indépendants ainsi que des anciens jeux Xbox One et Xbox 360 rétros compatibles pour un forfait mensuel de 24,99 €. Il permet aux joueurs d’accéder à des jeux pouvant être téléchargés et joués sans frais supplémentaires, tant que le joueur maintient un abonnement Game Pass actif.   

 
L’un des principaux avantages de Game Pass est qu’il permet aux joueurs d’essayer une grande variété de jeux sans avoir à les acheter individuellement. Les joueurs peuvent donc jouer à de nouveaux jeux, car de nombreux nouveaux titres sont ajoutés à la bibliothèque Game Pass le jour même de leur sortie. Un autre avantage de Game Pass est qu’il permet aux joueurs de jouer à des jeux sur Xbox et PC. Cela signifie que les joueurs peuvent emporter leurs jeux Xbox avec eux lors de leurs déplacements ou les jouer sur un écran plus grand lorsqu’ils sont à la maison. 
 
Dans l’ensemble, le Xbox Game Pass est une excellente option pour les joueurs qui souhaitent accéder à une grande variété de jeux sans avoir à dépenser beaucoup d’argent. C’est également une excellente proposition pour les joueurs qui souhaitent jouer à de nouveaux jeux “day one ”, c’est-à-dire le jour où ils sortent.   

 
Concernant Sony, Playstation possède le “PlayStation Plus” (PS Plus) qui est un service d’abonnement payant pour le PlayStation Network, le service de jeu en ligne pour la console de jeu PlayStation. Avec un abonnement PlayStation Plus, les joueurs peuvent accéder à une variété de fonctionnalités, notamment des jeux multijoueurs en ligne, des jeux mensuels gratuits, un accès anticipé aux démos et aux bêtas et des remises exclusives sur le PlayStation Store. L’abonnement à PS Plus permet également aux joueurs de télécharger automatiquement des mises à jour ainsi que de sauvegarder leurs données de jeu enregistrées dans le cloud. Le service est disponible à l’achat sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Le prix d’un abonnement varie donc en fonction de la durée de l’abonnement. Les prix d’un abonnement PS Plus sont :

  • 9,99 € pour un mois
  • 24,99 € pour trois mois 
  • 59,99 € pour un an. 

Une concurrence accrue 

 

Ces dernières années, la concurrence entre les consoles de jeux vidéo s’est encore intensifiée, notamment entre les deux mastodontes PlayStation et Xbox. Auparavant, les deux entreprises étaient assez d’accord sur les grandes lignes de l’industrie du jeu vidéo, mais ces derniers temps, les tensions ont commencé à monter à cause de quelques désaccords sur la stratégie des deux parties.

 

Au niveau de la communication, Microsoft a débuté lors de l’E3 en 2018 en annonçant travailler sur « l’architecture » de la prochaine Xbox. Par la suite, Sony a ensuite révélé son logo puis attendu le mois d’avril 2019 pour dévoiler toutes les spécificités de sa console par le biais de Mark Cerny, son architecte (qui a déjà été à l’œuvre sur la PlayStation 4).  

Cependant, bien qu’ils soient concurrents, les deux constructeurs n’ont pas le même objectif.  

En effet, Sony veut faire migrer le plus rapidement possible les joueurs PlayStation 4 vers la PlayStation 5. Alors qu’au contraire, Xbox souhaite convertir un nouveau public afin d’élargir sa communauté vers ses nouveaux services Game Pass / XCloud. 
 
Cependant, les choses ont atteint leur paroxysme le 21 septembre 2020. En effet, Microsoft a annoncé avoir acquis ZeniMax Media, la société mère du développeur et éditeur de jeux Bethesda Softworks, pour 7,5 milliards de dollars. Cette acquisition comprend tous les studios de Bethesda qui sont connus pour posséder des studios qui développent des franchises populaires telles qu’id Software (créateurs des séries Doom et Quake), Arkane Studios (créateurs de la série Dishonored) et Bethesda Game Studios (créateurs des séries Fallout et Elder Scrolls). 
 
L’acquisition a été considérée comme une décision majeure pour Microsoft, car elle élargit son portefeuille de développeurs de jeux propriétaires et leur donne accès à certaines des franchises les plus populaires et acclamées par la critique de l’industrie du jeu. De plus, cela signifie également que tous les futurs jeux de ces studios seront exclusifs aux plateformes Xbox et PC, et ne seront pas disponibles sur PlayStation ou d’autres consoles. 
 
Pour l’instant, aucun changement majeur n’a été apporté au fonctionnement des studios et ils continuent de développer et de publier des jeux comme ils l’ont toujours fait. Microsoft a également déclaré qu’il autoriserait les studios à fonctionner de manière indépendante et à continuer à créer les jeux qu’ils souhaitent créer. 
 
Mais bien évidemment cela n’a pas été au goût de PlayStation et plus particulièrement de son PDG, Jim Ryan, qui reprochait déjà par le passé à Microsoft de proposer une offre « imparable » avec son Game Pass difficile à contrer. PlayStation s’est ainsi opposée à l’acquisition d’Activision/Blizzard, arguant que cette transaction constituait un danger pour l’industrie du jeu vidéo et qu’elle créerait un sur la production, la distribution et la consommation de contenu vidéo ludique.  

 

Le conflit entre ces deux géants du jeu n’a fait que croître depuis, chacun lançant des attaques verbales contre l’autre. Le dernier coup asséné est venu de Sony, qui a publié un article de blog sur le site Web de PlayStation intitulé « The Choice is Yours – Play Your Way », dans lequel ils ont clairement tiré sur la stratégie de jeu de Microsoft. Dans le message, Sony déclare qu’il s’engage à donner aux joueurs le choix de la façon dont ils veulent jouer, que ce soit par le biais de copies physiques de jeux, de téléchargements numériques ou de streaming.

 

Ils déclarent également qu’ils n’obligeront jamais les joueurs à payer un coût additionnel supplémentaire pour le multijoueur en ligne, contrairement à Microsoft, qui a clairement indiqué que leur prochaine Xbox Series X nécessitera un abonnement à Xbox Live Gold afin de jouer à des jeux multijoueurs en ligne. Sony poursuit en disant qu’ils pensent que les joueurs devraient avoir la liberté de jouer comme ils le souhaitent, sans être liés à un certain écosystème, et qu’ils continueront à offrir ce choix avec la PlayStation 5. Il est clair que le conflit entre Xbox et La PlayStation ne fait qu’empirer et il ne semble pas que cela sera résolu de sitôt.  

 
D’un autre côté, Phil Spencer, le directeur de la division Xbox de Microsoft, a rétorqué que cette analyse était erronée et qu’il n’y avait aucun risque de monopole, car il y a de nombreux acteurs sur le marché du jeu vidéo. 

 
Du côté de la communauté des joueurs, l’acquisition a suscité des réactions mitigées de la part certains la félicitant d’avoir donné à Microsoft une gamme plus solide de jeux propriétaires et d’autres la critiquant pour avoir potentiellement limité la disponibilité de ces jeux à un public plus restreint. 
 
Cependant, il a été noté que l’acquisition aiderait Microsoft à gagner plus de terrain dans la concurrence avec Sony, qui a toujours eu une solide gamme de jeux exclusifs. 

Xbox & Sony quel avenir ? 

 
L’avenir de Xbox et de Sony dans l’industrie du jeu vidéo impliquera probablement le développement continu et la sortie de consoles nouvelles et améliorées, ainsi que l’accent mis sur l’expansion de leurs services en ligne et de streaming. 
 
Les deux sociétés ont déjà annoncé de nouvelles consoles, la Xbox Series X/S et la PlayStation 5, qui sont sorties fin 2020 et les deux ont été couronnées de succès. Ils offrent des graphismes améliorés, des temps de chargement plus rapides et de meilleures performances que leurs prédécesseurs. On s’attend à ce qu’ils continuent à prendre en charge et à développer ces consoles dans les années à venir, avec des mises à niveau matérielles potentielles, de nouvelles fonctionnalités et des jeux exclusifs. 
 
De plus, comme vu précédemment, Xbox et Sony ont étendu leurs services en ligne et de streaming, tels que Xbox Game Pass et PlayStation Now, qui permettent aux joueurs d’accéder à une bibliothèque de jeux moyennant un abonnement mensuel. Ces services devraient devenir de plus en plus importants à l’avenir, car de plus en plus de joueurs se tournent vers les options en ligne et en streaming pour leurs besoins de jeu. 
 
Le cloud gaming, qui est une technologie permettant aux utilisateurs de jouer à des jeux vidéo sur un serveur distant, plutôt que sur un appareil local tel qu’une console ou un PC, devient également de plus en plus importante au sein de la stratégie des deux entreprises. Et on s’attend donc à ce qu’elles continuent d’investir dans cette technologie pour proposer des jeux aux joueurs sur plusieurs appareils et plates-formes, y compris les smartphones et les tablettes. 
 
En résumé, l’avenir de Xbox et de Sony dans l’industrie du jeu vidéo impliquera probablement une innovation continue dans le matériel des consoles, une forte concentration sur les services en ligne et de streaming, et des investissements dans les nouvelles technologies telles que le cloud gaming.   

HORVAIS

HORVAIS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *