Aller au contenu

Atteindre 200K sur TikTok : 5 compétences du créateur de contenu !

Ces 5 compétences de créateur de contenu m'ont permis de dépasser les 200k sur TikTok !

Si pour certains TikTok n’est  qu’une simple plateforme qui permet à ses utilisateurs de partager des photos et des vidéos au plus grand nombre, pour d’autre, c’est surtout un lanceur de carrière incontournable !

Néanmoins, même si beaucoup se lancent dans l’aventure de la création de contenu, la grande majorité ne réussit pas à se faire une place sur ce réseau social… Mais pas de panique !

Après avoir atteint +280.000 abonnés sur mon compte principal et 28.000 sur un compte secondaire que je n’utilise que très peu, j’ai décidé de vous partager 5 compétences du créateur de contenu pour optimiser vos postes et atteindre vos objectifs d’abonnés !

#1 : Cibler une communauté spécifique !

S’il y a bien une erreur que de nombreux créateurs en herbe font c’est de vouloir s’adresser à TOUT LE MONDE ! Et ceci est une erreur pour deux choses :

Premièrement : Le jeune créateur va devoir faire face à une concurrence monstrueuse qui grandit chaque jour.

Deuxièmement : Même s’il réussit, les gens vont très vite oublier le jeune créateur à cause des nombreux contenus similaires au sien.

Source de l’image : Pexels

Pour ma part, j’avais décidé de cibler, avant de me lancer, une communauté bien spécifique dont je faisais partie. Pour se faire, j’ai dû m’adapter aux codes, aux valeurs et aux exigences de celle-ci afin de proposer un contenu adapter à elle tout en y ajoutant ma touche personnelle afin de me diversifier des autres créateurs qui ciblent cette même communauté.

Sur le plan humain, cela permet de se sentir en total accord avec son projet de création de contenu car on a l’impression d’apporter de la valeur ajoutée à une grande famille dont on fait partie. Bien évidemment, ce ciblage nécessite une adaptation continue et une évolution constante de vos contenus au fil du temps afin de ne jamais devenir une antiquité au sein de cette communauté.

Pour finir, le fait de cibler une communauté spécifique vous permettra de consolider un petit groupe qui grandira avec le temps et vous permettra peut-être d’atteindre un public beaucoup plus large. (Exemple : Le Joueur du Grenier)

#2 : Trouver des sujets et titres accrocheurs !

Après avoir trouver la communauté que vous souhaitez cibler, il vous faudra chercher tous les sujets les plus intéressants pour elle ! Pour ma part, j’ai relevé 3 axes différents à prendre en compte pour trouver des sujets percutants : l’actualité, la nostalgie et la découverte.

Pour l’actualité, c’est tout information nouvelle qui entour la communauté que vous avez choisit. C’est bien souvent un contenu que l’on dit « CHOC » ! Les titres qui y sont associés dépendent de l’information elle même.

Média d’Alexas Fotos (Pexels)

Pour la nostalgie, c’est l’ensemble des informations qui ont eut un sérieux impact sur votre communauté. Elle est souvent associé à des sentiments comme la tristesse, la joie ou la colère mais toujours en restant un élément du passé. Les titres qui y sont associés sont : « Vous vous rappelez de… » ; « Est-ce que vous vous souvenez de… » ; etc.

Pour la découverte, c’est l’ensemble des informations intéressantes qui existent dans votre communauté mais que certaines personnes pourraient ne pas connaître. C’est un partage de connaissances souvent liées à du story telling. Les titres qui y sont associés sont les suivant : « Connaissez-vous… » ; « Saviez-vous que… » ; etc.

#3 : S'adapter à l'algorithme...

S’il y a bien un facteur de réussite à ne pas négliger, c’est bien celui là !

Bien souvent, les créateurs qui se lancent sur les réseaux ne prêtent pas attention à l’algorithme. Ils postent à des heures aléatoires avec des descriptions déjà toute faite ou sans aucune description. Parfois avec des Hashtags parfois sans…

Média d’Antonio Batinić (Pexels)

La réalité c’est que l’algorithme change souvent et qu’il n’est pas le même pour un gros créateur et pour les petits créateurs. À l’heure où vous lisez cet article, je ne peux même pas vous dire comment vous comporter pour réussir selon l’algorithme actuel… Cependant, je peux vous partager les techniques que j’ai mis en place pour tenter de le comprendre :

1-Si vous êtes un petit créateur, poster régulièrement, une à deux vidéos par jour fera l’affaire, à différentes horaires. Au bout de 2 mois, vous saurez quel est le meilleur moment pour poster vos vidéos.

2-Inspirez vous des descriptions de comptes qui apparaissent dans votre page POUR TOI et qui s’adressent à la même communauté que vous. S’il y a des #, reprenez les mêmes et le même nombre, s’il n’y en a pas, n’en mettez pas. S’ils n’ont pas de description, n’en mettez pas non plus.

3-Faites des vidéos de longueurs différentes. Parfois 1 minute parfois 5 à 6 minutes. D’autres fois 2 minutes et 30 secondes… etc. Il arrive que l’algorithme privilégie un certain type de temps plutôt qu’un autre. D’ailleurs, plus une personne restera sur votre vidéo et plus vous aurez de chance de faire le « Buzz ».

#4 : Écrire un bon script !

Si certaines personnes arrivent à faire des vidéos sans ça, un script ça sert quand même à structurer ses idées et se rappeler de sa ligne directrice !

Source de l’image : Pexels

Après avoir écrit des tas de scripts, voici la meilleure structure à suivre selon mon expérience :

1-Un titre dynamique et engageant qui met en avant un sujet percutant.

2-Une courte introduction du sujet en une ou deux phrases.

3-Le développement du sujet en 3 grandes idées minimum pour que votre audience n’ait pas l’impression que votre vidéo se développe une seule et même idée du début à la fin et skip en plein milieu.

4-Ne faites jamais d’outro ! Laissez la vidéo se couper d’un coup si vous pouvez afin qu’elle se répète sur les premières secondes et bénéficie donc d’un boost d’engagement.

#5 : Trouver la bonne dynamique pour nos vidéos !

Média de George Milton (Pexels)

Qui a dit qu’il fallait beaucoup surjoué pour réussir sur les réseaux ? En réalité, vous devez adapté la dynamique de votre voix, de votre allure et de votre regard à la communauté que vous ciblez et aux sujets que vous souhaitez aborder.

Par exemple pour moi, lorsque j’aborde des sujets très sensibles, je prends un regard un peu peiné, une voix plus triste et une allure moins élancé. Mais lorsque je parle de sujets plus joyeux, j’ai tendance à faire de grands gestes de la main, de parler de manière théâtrale et d’avoir une allure droite et élancée.

Une bonne dynamique permet à votre audience de se projeter à travers vous ou votre message. C’est un excellent moyen de pousser à l’interaction comme des partages, des commentaires, des likes… etc. 

#BONUS : Un dernier conseil avant de vous lancer :

J’aimerai finir cet article en vous donnant un dernier conseil : Ne désespérez pas et soyez patient !

Si je vous dis ça c’est parce que plus gros point commun entre les créateurs de contenus ayant passer la barre des 100.000 abonnés c’est qu’ils sont là depuis plusieurs années. Alors vous aussi, œuvrez et apprenez à apprécier le processus !

Vos résultats viendront avec le temps…


Un article de Ryad TAKDJOUT & ChatGPT

Source :

ChatGPT

Pexel

TikTok 

TAKDJOUT

TAKDJOUT

Créateur de contenus sur les réseaux sociaux et fondateur de l'agence marketing ESSENTIEL.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *